Keith Haring

23/10/2014 - 27/12/2014

Nul n’est besoin de présenter Keith Haring. Cet artiste américain de génie et grand activiste culturel a révolutionné le monde de l’art par son langage pictural unique devenu quasi universel et sa volonté de rendre l’Art accessible au plus grand nombre.

Né en 1958 en Pennsylvanie Keith Haring s’initie au dessin dès son plus jeune âge. Il étudie à la Ivy School of professionnal Art à Pittsburg et à la School of Visual Arts de New York. Mais très vite il s’intéresse à la sémiotique et cherche différentes manières d’utiliser le langage et l’écriture à travers le dessin. Influencé par Pierre Alechinsky Matisse Jean Dubuffet et Christo il développe en conjuguant les lignes géométriques les symboles et les hiéroglyphes un style et un vocabulaire qui lui sont propres.

En artiste concerné il aborde dans son travail des thèmes qui vont de la technologie au télé-évangélisme à la sexualité à l’avidité à la pauvreté à la violence et au racisme. Il s’investit également tout au long de sa carrière pour la cause des enfants en réalisant des projets caritatifs pour des hôpitaux des orphelinats des écoles et des musées.

Précurseur du « street art » proche de Jean Michel Basquiat et d’Andy Warhol il se fait connaître du grand public en réalisant des happenings au célèbre club 57 et plus particulièrement en dessinant sur les encarts publicitaires vides du métro de New York.

En 1986 Haring ouvre dans le quartier de Soho le “Pop Shop”. Dans ce magasin qu’il considère comme une prolongation de son travail il vend toutes sortes d’objets dérivés de ses œuvres. Il rend ainsi l’art accessible au plus grand nombre.

Atteint du SIDA Keith Haring décède en 1990.

Depuis sa première grande exposition personnelle à la Tony Shafrazi gallery il y a 30 ans les collectionneurs privés et les musées du monde entier s’arrachent ses œuvres et de nombreuses marques continuent à utiliser ses symboles.

L’artiste a ainsi réussi son pari : son travail et les causes qu’il défendait ont dépassé la sphère artistique et touché le plus grand nombre.

Keith Haring s’inscrit aujourd’hui comme l’un des artistes majeurs du XXème siècle et comme un modèle pour les jeunes générations d’artistes.

La galerie Laurent Strouk présente du 23 octobre au 27 décembre 2014 une exposition personnelle de Keith Haring rassemblant une trentaine de peintures dessins et sculptures de divers thèmes chers à l’artiste (la lutte contre l’homophobie le racisme la danse « Capoeira » la menace nucléaire l’épidémie du SIDA l’amour filial).