FC Sofia

05/11/2009 - 05/12/2009

Bling Bang  ! Et voilà notre mode de vie exalté par la candeur et l’ardeur étonnante des œuvres de FC SOFIA alias Frédéric et Catherine SOFIA.

Ce couple d’artistes nous brosse un portrait décalé de nos appétits insatiables et nous interrogent sur les symboles produits par une consommation devenue culte.

Mais attention il ne s’agit pas de tomber dans une démonstration offensive mais de se réapproprier les signes qui peuplent notre environnement pour les sacraliser avec humour  !

Dans leur travail en commun Frédéric et catherine SOFIA sont complémentaires «   Nous fonctionnons sur le même mode de pensée. Il n’y a pas une répartition spécifique des taches. On se concerte. A ce stade l’idée de l’un ou de l’autre devient commune  » . Loin des ralliements à un quelconque mouvement artistique leurs discours se situe à la croisé du Pop Art de l’Art Urbain et des Nouveaux Réalistes. Comme ces derniers ils utilisent les objets prélevés dans la réalité de leur temps mais grâce à un outil  hyperactif de notre présent: Internet véritable supermarché mondial de matière première. Ensuite intervient diverses méthodes industrielles (alu résine&hellip ) pour réaliser les formes qu’ils ont dessinées.

A la façon des DJ qui réalisent des versions remixés de musique FC SOFIA sont eux des plasticiens qui s’emparent de formes connues pour ensuite les customiser réalisant ainsi l’union de l’art et du symbole.

Des objets fétiches telle que la petite culotte pour jeunes lolitas japonaises est présentée comme un trophée sur un socle ou accumulé comme un véritable objet de collection. Ils s’attachent à présenter des œuvres en prises directe avec les objets de la consommation du luxe et de la mode jouant ensuite sur les pleins et les vides afin de montrer l’aliénation provoquée par l’accumulation à tout prix  !

Dans la série des masques carrossés comme des voitures les lapins nounours et autres souris stars- héros domestiqués de notre enfance- sont magnifiés par les nuances des extensions de cheveux Great Lengths et une peinture haut de gamme utilisée en carrosserie réservée à nos belles mythiques  ! Ici FC SOFIA nous invite à un autre regard sur le CHEVEU (et sa symbolique) et sur l’extension outil de customisation privilégié dans ce domaine.- Se dévoilent alors le pouvoir du cheveu tantôt de séduction quand il se fait ornement tantôt mystérieux (utilisé pour ensorceler ou fétichiste quand il devient bijou de cheveux) ou encore dans sa version tribale chez les réducteurs de têtes ou sur les masques primitifs la crainte qu’il peut inspirer. Avec leurs franges pleines et un choix de couleurs pétaradants (la gamme «   crazy  » de Great Lengths) en écho aux créateurs de mode qui revisitent la décennie 80 - on ne peut s’empêcher de penser aux silhouettes de Thierry Mugler et à l’une de ses égéries «   model  » fort de cette époque  : Linda Evangelista  et ses changements multiples de coupe couleur longueur. La signature d’une top qui reste mythique.

Dans leurs remix artistique FC SOFIA s’amusent aussi à provoquer la rencontre des paradoxes  ! Quand le motif de camouflage d’un calachnicof AQ47 devient une dentelle de stickers Kawaïs  quand les méduses qui pullulent en méditerranée sont constituées à la fois de centaines de petits gadgets et de casques militaires ou quand encore le missile «   Miss War  » nous évoque étrangement un produit cosmétique  ! Le contenu de leur démarche reste donc pacifiste même si sur fond d’écran artistique le conflit de l’esthétisme contre la violence  est ouvert !