Keith Haring

13/03/2008 - 10/05/2008

A l’occasion du 50e anniversaire de sa naissance la galerie Laurent Strouk rend hommage au prince du graffiti Keith Haring (1958-1990) laissant son esprit et ses couleurs envahir tant les cimaises que les

vitrines !

Parallèlement à la grande rétrospective du musée d’art contemporain de Lyon pour laquelle la galerie a prêté des oeuvres de qualité (Sans titre acrylique sur bâche 1983) elle présente dans son espace une vingtaine de pièces inédites : peintures sculptures et dessins. Un évènement exceptionnel car peu de fois autant d’oeuvres de Keith Haring n’ont été réunies en galerie. Elles illustrent bien l’originalité de l’artiste dans son choix de divers supports d’expression : acrylique sur toile sur bois ou sur cuir vinyle sur bâche émail sur métal encre sumi sur papier aluminium sculpté et peint.

A l’instar de ses « Subway Drawings » du métro new-yorkais lieu de ses principales interventions Keith Haring cherchait avant tout à toucher le grand public.

Particulièrement actif durant la décennie 1980-90  il n’a jamais cessé de relier le monde artistique à celui de la rue. Son oeuvre illustre l’explosion des mouvements underground du Hip Hop de la Break Dance et du Street Wear.

Contemporain complice de Jean-Michel Basquiat il se distingue par un graphisme coloré facilement identifiable grâce à ses figures simplifiées cernées de noir. Il remplit ainsi de ses personnages truculents et humoristiques (2.Sans titre 1982) les quartiers d’East Village et de SoHo où il créa le concept du Pop Shop (1984) boutique destinée à la commercialisation de ses propres produits dérivés. Peuplées de créatures souvent hybrides  ses compositions sont témoins des aspirations de sa génération : liberté sexuelle débridée vie nocturne excentrique célébrité fulgurante. Mais aussi de ses angoisses face à des fléaux tel que le racisme la drogue ou encore le sida virus qui éclipsa trop tôt notre jeune apôtre du maître du merchandising Andy Warhol. Avec générosité Keith Haring nous légua une oeuvre totem entre primitivisme et Pop art.